Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Les groupes

Représentations

publié le , mis à jour le

Dans le cadre du réseau MATE-SHS, cette proposition vise à créer un groupe de travail avec les personnes qui s’intéressent à la chaîne collecte-traitement-analyse-représentation des données.

Le choix du mot « Représentations » (intitulé susceptible d’évoluer) pour construire ce groupe de travail s’appuie sur la logique de la création de l’acronyme MATE-SHS (Méthodes Analyses Terrains Enquêtes), fondé sur différents intitulés de métiers de la BAP D.

Dans le cadre de ce réseau porté par les ingénieurs et techniciens, cette proposition cible plus particulièrement une rencontre autour des pratiques, des méthodes/outils, des traitements qui visent à la représentation, la visualisation de l’information, et particulièrement l’information géographique, dans un contexte où les jeux de données mobilisés comportent fréquemment une dimension spatiale (géolocalisation, parcours de vie, distances, etc.).

L’intérêt de se structurer comme groupe de travail au sein du réseau MATE-SHS est de trouver, en tant qu’ingénieur dans des labos éparpillés dans toute la France, une légitimité pour échanger, se rencontrer, faciliter les transferts de connaissances, et, le cas échéant, mener des projets ensemble.

Objectifs possibles du groupe de travail Représentations

  • Structurer la communauté des ingénieurs qui accompagnent la recherche SHS autour de la représentation de l’information (spatiale) : ingénieurs CNRS, des universités, autres EPST, statutaires ou précaires, ouvert aux chercheurs, enseignants-chercheurs, doctorants.
  • Se rencontrer pour rompre l’isolement, favoriser les échanges autour des pratiques.
  • Former et se former : organiser les transferts de savoirs et savoir-faire au sein de la communauté (formation par les pairs), demander des formations adaptées à nos besoins.
  • Organiser une journée annuelle autour des pratiques, des méthodes et outils de représentation des données adossée à un autre événement.
  • Recenser les méthodes, outils et suivre leur évolution
  • Favoriser la diffusion des représentations (atlas numériques ?)
  • etc.

Le groupe de travail sera amené à tisser des relations, notamment avec les personnes qui travaillent en « dataviz », les géomaticiens du GdR MAGIS, les personnes qui s’intéressent aux potentialités du logiciel R qui se diffuse progressivement au sein de la communauté SHS, avec des informaticiens (base de données/développement), etc.

Ce texte est issu de premiers échanges entre Anne-Christine Bronner (LIVE, Strasbourg), Nicolas Lambert (UMS RIATE, Paris), Florence Troin (CITERES, Tours), Hélène Mathian (EVS, Lyon), Marie-Laure Trémélo (UMR Espace, Aix-en-Provence), Dominique Andrieu (MSH VdL,Tours)

Nous vous invitons à participer à la création et à discuter autour de ce projet.

Contact : Toute personne de la petite liste ci-dessus.